Pourquoi j’aime le café?

L’évolution du café dans ma vie

Quand j’ai atterri au Panama, loin de moi l’idée qu’on y retrouverait l’un des meilleurs cafés du monde : le Geisha de Boquete. La culture du café au Panama, c’est comme celle du vin en France : c’est un mode de vie. Il y en a partout où les conditions sont propices. En montagne, dans les petits villages isolés, on y retrouve des cultivateurs de café rigoureux et passionnés utilisant les techniques ancestrales et secrètes pour produire des récoltes en micro-lots au goût unique et poignant.Voyage Panama Café

Ici, nous avons l’habitude d’acheter notre café dans les grandes chaines de restauration”Fast-Food”, sans vraiment prendre le temps de choisir ce que l’on boit… Certains utilisent encore le café instantané pour démarrer leur journée. Il y a 5 à 6 ans, des cafés «third wave » ont commencé à faire leur apparition à Montréal, donnant ainsi une nouvelle vision du café au Québec. Depuis, nous assistons à une véritable ruée vers le New Age du café. Les consommateurs s’intéressent de plus en plus à l’origine, aux arômes et aux différentes techniques d’infusions de ce breuvage sacré.

Breuvage sacré, le café ? Sans aucun doute ! Mon café du matin, je n’aime pas juste le boire, j’aime le préparer. C’est mon rituel matinal. Avant même de prendre mes courriels, de regarder Facebook, de lire le journal ou de manger quelque chose, ma première action de la journée c’est de sentir mes sacs de café et de choisir l’arôme qui me rendra heureux. C’est une découverte à chaque fois.

Lorsque je suis arrivé dans la région des Laurentides, mon premier réflex a été de trouver l’endroit ou je pourrais trouver le meilleur café de la région, je n’ai pas été déçu, j’ai trouvé l’un des meilleurs que j’avais bu de ma vie!  En effet, lors de ma première épicerie, j’ai remarqué qu’il y avait un petit café à l’arrière du commerce et j’ai décidé d’aller y jeter un coup d’oeil.  Le design était vraiment beau, c’était remplit à craquer et les arômes du café fraichement torréfié se faisait sentir aussitôt la porte traversée.

J’ai habité 1 an en Amérique Centrale, principalement au Panama sur les fermes de cafés, alors je peux vous dire que c’est un produit que je connais bien…Les produits de Couleur Café étaient vraiment tous incroyable.  J’ai alors décidé de tenter le coup et de leur proposer de développer un projet intrapreneurial avec une boutique électronique, et ce texte fait partie du fruit de notre association.

Plus de 30 produits différents, ça fait du choix!

Ce qui est fantastique, c’est que Couleur Café offre plus d’une trentaine de provenances et mélanges de café. J’aime goûter le café des autres maisons de torréfaction et de voir de quelle façon ils travaillent leurs grains. Curieux vous direz ?! Mais comme tout homme d’affaires qui se respecte, la compétition ne me fait pas peur et même que dans mon cas, elle me rend souvent heureux parce qu’elle me permet de faire mieux, d’innover et de créer !

Étonnamment, le café est le deuxième produit le plus vendu à travers le monde. Pourtant peu de gens connaissent vraiment son univers. Le café est très complexe et varié dans ses arômes et ses saveurs. Tout comme le vin, il est un accompagnateur privilégié lors d’une pause ou d’un repas et si l’on prend le temps de le déguster, cela peut changer complètement l’expérience qu’on en retire.

En tant qu’associé du projet web de Couleur Café, je me suis donné comme mission de partir à la découverte du monde du café par le biais d’entrevues que je ferai avec d’autres passionnés et par la rédaction d’articles sur les sujets les plus tendances et les questions les plus récurrentes que les consommateurs ont tendance à se poser. Suivez-moi sur le blogue de Couleur Café pour en apprendre d’avantage sur mes expériences en Amérique Centrale!