Le Costa Rica

C’est au XVIIIe siècle que les premiers caféiers sont plantés au Costa Rica et, à partir de 1832, les exportations commencent vers l’Europe.

Aujourd’hui, environ 50 000 producteurs ayant des terrains de 5 hectares cultivent exclusivement des variétés d’arabica; la production de robusta est interdite par la loi.

Dans les années 2000, pour répondre à la demande du marché de café de spécialité, de nombreuses microstations ont été mise en place permettant aux petits producteurs de traiter leur récolte séparément et indépendamment. Les lots des différentes fermes jusque-là mélangés les uns aux autres, sont désormais traçables.

Prenant ainsi le contrôle de leur production, ces cultivateurs ont pu expérimenter et diversifier les méthodes de séchage. Par ailleurs, ces stations sont gérées de manière inventive pour réduire l’impact de la production de café sur la nature et respecter les lois environnementales. Ces infrastructures costaricaines sont idéales pour développer le café de qualité.